Texte écrit par Anna, nouvelle tanguera, lors de son premier Café Tango au Bazar Café

La musique résonne au Bazar’Café et elle absorbe toute la ruelle. Du dehors, on voit la buée sur les vitres, signe de la chaleur vivante qui y est. Quand on entre, on entend les rires mais aussi les pas glisser sur le parquet. Les belles chaussures à talons se mélangent aux talonnettes dans une course effrénée. Les jambes, elles, se pourchassent moins. Elles se suivent, s’accompagnent. Plus haut, les torses et les bras s’entremêlent dans la passion de la danse. Ils ne font plus qu’un. Les pas que guident l’homme sont exécutés avec perfection par la femme. On dirait que ce n’est qu’un seul être qui danse. Les visages ont tous une expression différente. Certains sont souriants, d’autres concentrés et même parfois reflets de l’état second dans lequel plonge la danse. Tous sont différents, mais tous rayonnent de joie à l’unisson. Et vous, vous regardez, le sourire aux lèvres, assis le plus près possible de la piste. Vos fesses sont encrées dans la chaise mais vos yeux suivent les couples et vos pieds exécutent timidement les pas. Vous en crevez d’envie. Mais qu’est-ce que vous attendez? Plongez la tête la première dans les bras d’un partenaire! Laissez-vous entraîner par le tango et par l’ambiance conviviale des Tangoustes!

Publicités

A propos Tangoustes

Collectif de Tango Argentin en Mâconnais
Cet article a été publié dans Textes inspirés du tango. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s